Rencontre franco-allemande aux Eparges le 5 mars 2016

                                

Le samedi 5 mars, une délégation d’étudiants allemands et quelques enseignants de l’Université de Mannheim sont venus aux Eparges. Une visite du site leur fut proposée avec Nicolas Czubak et Pascal Lejeune*, puis un diaporama retraçant l’histoire des Eparges.

 

Ils étaient accompagnés, à titre privé, de Monsieur Christian Specht, Maire de Mannheim, de Monsieur  Brunet, Consul Général de France à Munich et de Monsieur Zöller, Consul Honoraire de France. Ces derniers furent invités par le maire des Eparges et L’Esparge à dévoiler la stèle d’un jeune soldat allemand récemment mise en place près de la Maison du site des Eparges.

 

 Wilheim Exner fut tué dans le secteur des Eparges en juillet 1915. Il avait 22 ans.

 

Cette pierre tombale est un symbole car elle rappelle au visiteur que la terre des Eparges est aussi le tombeau de près de 20 000 combattants allemands dont la mémoire n’est pas oubliée.

 

Cette rencontre franco-allemande, toute empreinte d’émotion, fut un beau témoignage d’amitié et d’engagement réciproque pour la transmission de notre histoire commune afin de préserver la paix, si précieuse pour nos deux peuples et pour l’Europe. 

                                                              

·         Nicolas Czubak et Pascal Lejeune sont les auteurs d’un livre passionnant : « Les Eparges – Die Combres Höhe (1914 – 1918) Français et Allemands face à face sur les Hauts de Meuse »  - livre DVD réalisé avec L’Esparge - paru aux Editions Dacres.

 

 

La stèle d’un soldat allemand dévoilée aux Eparges

                                            

Le jeudi 24 septembre 2015, plusieurs membres de L’Esparge sont allés à Latour-en-Woëvre pour rapporter à la maison du site des Éparges la pierre tombale d’un soldat allemand.

Cette dernière avait été retrouvée, il y a quelques années, par M. Carnaisse alors qu’il effectuait des travaux dans son jardin. Ne souhaitant pas la conserver, M. Carnaisse l’a remise à notre association qui en a fait don à la commune des Eparges.

Ainsi a été déposé, à côté de l’entrée de la Maison du site des Eparges, ce monument qui nous rappelle le destin de Wilhelm Exner, jeune combattant allemand tombé à l’âge de 22 ans. Il appartenait au 6e Régiment de Grenadiers (Grenadier-Regiment Nr.6) qui faisait partie de la 10e Division d’Infanterie (10.I.D.) avec les 47e et 50e régiments d’infanterie (I.R.47 et 50). Cette division a tenu le front des Éparges de la fin mars 1915 à octobre 1916 avant d’être envoyée sur le front de Verdun. Elle reste l’unité allemande qui a occupé le plus longtemps les tranchées des Éparges, de la Combres-Höhe à l’Hummerschere durant la Grande Guerre.

C’est durant l’été 1915 que Wilhelm Exner trouve la mort. Le 25 juillet, son bataillon, le deuxième, est en position à l’Hummerschere, nom allemand donné à l’éperon compris entre les ravins de Friquevaux et de Genousevaux, à l’ouest de la vallée du Longeau.  Un violent tir d’artillerie français s’abat toute la journée sur les positions allemandes. La compagnie d’Exner, la 7e, est fortement éprouvée :  l’Offiziersstellvertreter  (sous-officier faisant fonction d’officier, le plus haut grade de sous-officier dans l’armée allemande) Bojan est tué ainsi qu’un soldat. Dix autres hommes sont blessés  dont Exner qui est évacué à l’hôpital militaire de Viéville-sous-les-Côtes. Il y expire trois jours plus tard le 28 juillet 1915. Ses camarades lui érigent une belle stèle qui orne sa tombe dans la nécropole du village.

A l’heure actuelle, Wilhelm Exner repose toujours au cimetière militaire de Viéville-sous-les-Côtes (bloc n°5, tombe n°89). Sa pierre tombale ayant été retrouvée à Latour-en-Woëvre, on peut aisément imaginer que la nécropole allemande ait été utilisée comme carrière par les habitants des villages aux alentours dans les années 1920. En effet, les besoins étaient importants en matériaux de construction avec les destructions engendrées par la guerre et le ressenti, légitime, était énorme à l’encontre des Allemands. Un tel phénomène a pu être constaté avec la nécropole allemande de Rembecourt-sur-Mad (54).

Le souvenir de Wilhelm Exner, combattant allemand des Éparges, est maintenant sauvegardé. Son monument intègre désormais le patrimoine lié à la guerre sur cette partie tant disputée du front de Lorraine

                                              

                                                                                              Nicolas CZUBAK

 

 

 

!