Bienvenue

 

 Samedi 7 juillet

 

Barbecue spécial de L’Esparge pour fêter son dixième anniversaire avec tous ses amis.-

RDV à midi place Maurice Genevoix aux Eparges. 

 

 

 

  " L'Esparge réagit " 

Le projet VTT sur les sites de mémoire en Meuse

 

Vous avez été nombreux à nous faire part de votre inquiétude au sujet de ce projet annoncé dans la presse en novembre 2017 et auquel L’Esparge a réagi dans son précédent Petit Journal et sur son site Internet (voir PJ n°38 ou www.lesparge.fr).

            Après quelques échanges épistolaires avec les initiateurs de ce projet, M. Friedrich –Président des Têtes brûlées– et M. Charoy –Vice-Président, nous avons convenu de nous rencontrer pour mieux appréhender le sujet et échanger nos arguments.

Si les intentions de nos interlocuteurs nous ont paru tout à fait louables : allier le sport à la découverte du patrimoine historique et mémoriel de notre territoire, il n’en demeure pas moins que certains sites de mémoire ne peuvent pas accueillir, en leur sein, des groupes de sportifs à deux roues tant pour des raisons morales que pour des raisons de préservation des lieux.

            - les raisons morales : nous les connaissons tous, et quoiqu’en disent nombre d’acteurs du tourisme, on ne peut pas faire abstraction de la mémoire et du respect des corps ensevelis dans nos zones rouges encore marquées par la violence des combats. Une tranchée, un boyau, un entonnoir de mines… ne sont pas de quelconques obstacles à franchir en VTT.

            - quant à la préservation de ces lieux fragilisés par le temps, il est évident, là aussi, que des passages répétés dans les zones de combat fortement marquées, ne feront qu’accentuer l’érosion naturelle de ces vestiges authentiques qui constituent l’essence même de l’intérêt touristique de notre territoire.  

            Une réunion préparatoire a eu lieu le 12 mars, puis une deuxième le 27 avril, sous l’égide de l’Office de Tourisme du Pays Cœur de Lorraine à Saint-Mihiel. Malgré nos réticences, il semble que ce projet soit validé par les élus pour un parcours de 600 km balisé dans le secteur de Saint-Mihiel. L’argument majeur est que le tourisme de mémoire ne fera plus recette après le Centenaire et qu’il faut passer à autre chose !

Devant nos craintes et nos arguments, le site des Eparges ne figurera pas dans la boucle. Quant au reste du territoire concerné, la précaution consiste en l’élaboration d’une charte de bonne conduite qui sera proposée aux VTTistes. Mais qui peut garantir le respect des consignes affichées à l’approche des lieux en question ? 

             * La CODECOM de Fresnes-en-Woëvre, qui gère le site des Eparges, a entrepris d’aménager la Crête en partenariat avec les communes de Combres et des Eparges, l’ONF, les associations du Génie, Horizon 14-18 Meuse, L’Esparge et nos amis Nicolas Czubak et Pascal Lejeune (auteurs du livre « Die Combres Höhe 1914 1918—Français et Allemands face à face sur les Hauts de Meuse ».  

L’aménagement de la Crête des Eparges consiste en la remise en état d’anciens sentiers pédestres permettant la découverte paisible de ces lieux emblématiques et prévoit d’en interdire l’accès  aux deux roues (vélos et VTT) ainsi qu’aux véhicules motorisés tels que les quads et les motos…  L’accès par la route restant libre.

Préserver un patrimoine exige parfois des choix difficiles… qu’il faut savoir assumer pour les générations à venir.

                                                                                                                                                                         Patricia Pierson

 

 

 

En réaction à l’article de presse paru le 28 octobre dernier dans l’Est Républicain  - « Le journal de Bar-le-Duc – page Saint-Mihiel », L’Esparge réagit vivement au projet touristique initié par Stéphane Bubel (« Monsieur VTT, producteur de films pour les télévisions européennes »), l’association Zentao Events et les vététistes « Les têtes brûlées ».

Voir ici

 

Voir les photos vendredi 10 novembre : la cérémonie de la Flamme

 

 

www.facebook.com/associationlesparge

 

(voir page calendrier)